Accueil Blog Bilan quatre mois après la loi Macron

Bilan quatre mois après la loi Macron

Un bilan de la loi Macron a été publié aujourd'hui par le ministère de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique. En effet, cela fait quatre mois que la loi Macron est entrée en vigueur, les résultats concrets de la loi Macron sur l'économie française ont progressé depuis le premier compte-rendu sur la loi Macron. Ces nouveaux chiffres clefs sont à mettre en parallèle avec certains articles publiés sur notre blog, en particulier les portraits d'autocariste que nous avons publiés ces dernières semaines. Votre comparateur de voyages en autocar Busradar.fr fait le point sur les effets de la loi Macron sur le marché du bus longue distance pour le mois de décembre 2015.

 

Détails du bilan de la loi Macron

La loi Macron est sans aucun doute une réussite, et c’est ce sur quoi s’accordent tous les professionnels de l’autocar. Quand bien même certains points de la loi Macron seraient à peaufiner, comme la question des gares routières par exemple, les statistiques résultant de l’entrée en vigueur de la loi Macron restent très positives. Nous vous livrons une comparaison de ce nouveau bilan loi Macron avec le premier bilan de la loi Macron. Ce dernier avait été publié un mois après l’entrée en vigueur de la loi.

Bilan de décembre de la loi Macron : la progression de l'autocar

Le nombre de villes françaises desservies est passé de 75 à 146. Ce qui signifie que 71 nouvelles villes ont été connectées au réseau de l’autocar français. Bien sûr, vous retrouverez ces villes sur Busradar.fr : nous faisons un effort constant pour que notre comparateur soit toujours à jour et propose tous les trajets en car existants. Quelques exemples de nouvelles villes desservies par l'autocar :

Ces trois villes sont particulièrement à souligner puisque la Normandie était jusqu’alors mal desservie par l’autocar. Ce problème a été réglé en quelques mois seulement. Le bilan de la loi Macron est donc d'emblée très positif. Le réseau des autocars gagne ainsi en densité, ce qui prouve la croissance de la popularité du bus longue distance. 

Le nombre de départs et arrivées d'autocars chaque jour passe de 782 il y a trois mois à plus de 2000 aujourd'hui. De nombreuses villes ont quitté le statut de « petite » gare routière accueillant moins de 30 voyages en bus par jour et accueillent désormais de 30 à 150 voyages en car au quotidien. Vous trouverez ainsi de plus en plus de :

Les grandes villes ne sont pas les seules à profiter de l’ouverture du marché du bus longue distance. Des trajets en bus relient des villes plus petites au reste de la France. L’étendue du possible de l’autocar ne fait que grandir, comme le prouvent par exemple :

A souligner également : l’ouverture du marché de l’autocar en France a dynamisé les trajets européens, puisque d’octobre à décembre, près de 80 trajets en car vers l’étranger ont été créés.

Le nombre de passagers quant à lui était affiché à 250.000 pour la fin du mois de septembre. Ce nombre est passé à 500.000. Cela représente en effet une baisse de voyageurs, puisque si la tendance initiale s’était poursuivie, deux fois plus de voyageurs auraient pris l’autocar jusqu'à aujourd’hui. Cette baisse est cependant à relativiser et ne symbolise en aucun cas un échec dans le bilan de la loi Macron. Les premiers trajets en autocar ont eu lieu à la fin des grandes vacances scolaires, période pendant laquelle de nombreux français avaient le temps de voyager. Le nombre de voyageurs en car devrait en toute logique exploser pendant les périodes de fin d’année. C'est en tout cas ce qu'il s'est passé sur le marché de l'autocar en Allemagne en 2014.

Enfin, le chiffre clef de la loi Macron : 1000 emplois directs ont été créés en l’espace de quatre mois, dont 300 emplois ces trois derniers mois. Et ce chiffre ne prend pas en compte la création d’emplois qui se fait de façon plus indirecte comme, par exemple, le recrutement d’un super rédacteur web qui a débarqué chez Busradar.fr au mois d’octobre 2015 et qui en ce moment parle de lui-même à la troisième personne du singulier.

A titre de rappel, les autocaristes FlixBus, Isilines et Megabus ont répondu à un questionnaire que nous avons envoyé à tous les autocaristes. Nous vous conseillons vivement la lecture des articles dédiés à ces interviews exclusives, puisqu’ils comportent des chiffres et des faits directement liés à la loi Macron. Que ce soit dans ces interviews ou dans les rapports officiels du gouvernement, il n’y a pas de doute, la loi Macron rencontre un franc succès, vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser notre site internet pour trouver, comparer et réserver votre voyage en autocar : nous vous en remercions !

Créé le 15/12/2015
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×