Accueil Blog Lignes d'autocars libérées: le statu quo du marché

Lignes d'autocars libérées: le statu quo du marché

En fin de compte, tout s’est passé très rapidement : le Conseil Constitutionnel, muet sur le sujet de la Loi Macron pendant presque un mois, a validé la grande majorité des articles de la loi mercredi dernier, le 5 août. A peine 24 heures plus tard, le Président de la République a promulgué la loi avec ses plus de 300 articles. Une partie de ces articles sont rentrés en vigueur le jour même, dont l’article 5 qui autorise les compagnies d’autocars d’assurer des services réguliers interurbains. Les lignes d’autocar sont donc désormais libérées !

La situation initiale de la guerre des autocars

Voici les concurrents sur le marché des autocars classés d'après le nombre de connexions proposées :

  1. Eurolines/Isilines (59,6%)
  2. Starshipper.com (22,7%)
  3. Alsa (13,9%)
  4. iDBUS (1,9%)
  5. megabus.com (1,2%)
  6. FlixBus (0,7%)

 

Parts de marché relatives basées sur le nombre de connexions nationales - diagramme et données CC-BY busradar.fr

A ce jour, six compagnies de bus sont actives sur le marché français de l'autocar : le plus connu en France, grâce à ses lignes de bus internationales vers l’Angleterre, le Maroc et bien d’autre pays, est Eurolines, présent en France depuis 2011. Eurolines a non seulement déjà une offre de trajets nationaux assez large, mais la société a encore davantage élargi cette offre en lançant une nouvelle gamme sous le nom d’isilines pour ses trajets nationaux. Ensemble, ces deux marques assurent le plus de connexions en France. Le second dans le classement des connexions est un regroupement de plusieurs autocaristes français qui a également déjà fortement développé son réseau ces derniers mois : starshipper.com. Cette marque ombrelle composées de PME actives dans le secteur du transport routier a commencé ses activités à Lyon en 2012 avant d’offrir des trajets dans toute la France. Les connexions restantes sont assurées par l’offre de la SNCF iDBUS, la compagnie espagnole ALSA, l’allemand FlixBus ainsi que l'écossais megabus.com.

A noter que le classement ne reflète pas le nombre de voyageurs transportés : tandis que megabus.com et iDBUS n'offrent que peu de trajets nationaux, ils se concentrent sur les connexions extrêmement populaires comme Paris-Toulouse ou Paris-Lyon.

Les nouvelles lignes à l’horizon

La promulgation de la loi juste avant le week-end et pendant les vacances d’été n’a certainement pas aidé à accélérer le développement de lignes de bus sur le territoire français. Cependant, “Nous attendons un accroissement rapide des lignes de bus en France dans les prochaines semaines car les autocaristes peuvent commencer dès maintenant à commercialiser librement leurs lignes de plus de 100 km”, explique Martin Rammensee, CEO chez busradar.fr. Il ajoute: “les lignes plus courtes vont suivre en octobre une fois que l’ARAFER aura commencé à accorder aux opérateurs de bus le droit d’exploiter les lignes d'au moins 100 km.” Dans un premier temps, les lignes déjà mises en place vont être renforcées et dotées de plus d’arrêts : jusqu’à la semaine dernière, le cabotage empêchait les opérateurs de bus de commercialiser la plupart de leurs lignes nationales existantes. La ligne Barcelone-Cologne par exemple, pour l’instant destinée à emmener les Français à l’étranger, reliera Montpellier et Perpignan sans changer d’horaires - megabus.com était forcé de ne pas vendre des billets pour ce trajet malgré ses bus qui desservaient déjà ce trajet.

Nous continuons bien sûr à suivre le développement sur le marché des autocars pour vous. Pour rester informé de nos analyses, n'hésitez pas à suivre notre compte twitter.

Créé le 10/08/2015
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×