Accueil Blog Evolution du prix des billets de car

Evolution du prix des billets de car

comment évolue le prix des billets de bus

Il y a quelques mois, nous tirions la conséquence de la lutte des autocaristes pour le contrôle du marché. Mais ces derniers temps, des éléments sont venus perturber cette évolution progressive : l'alliance Starshipper-Ouibus ainsi que celle megabus-flixbus. Il n'y a donc désormais plus que trois acteurs principaux sur le marché de l'autocar en France, trois « géants » : Isilines/Eurolines par Transdev, OUIBUS la filiale de la SNCF ainsi que FlixBus, l'autocariste que l'on identifie souvent à sa couleur verte, à l'origine une start-up allemande qui a connu un développement très rapide en Europe ces dernières années. Suite à ces fusions et à la concentration du marché du voyage en autocar en France désormais presque exclusivement aux mains de ces trois acteurs, une question est de mise : les prix des billets de bus longue distance sont-ils voués à augmenter ?

La logique nous pousserait à penser que oui : moins d'entreprises sur un marché, c'est aussi moins de concurrence et donc moins de pression vers le bas pour les tarifs. L'exemple de la SNCF, en ce qui concerne le transport ferroviaire, est flagrant : les prix pour être transporté en train sont élevés car l'entreprise est en état de monopole. Qu'en est-il pour la transport en autocar ?

 

Pour répondre à cette question, nous avons relevé des prix de billets de bus lors des mois de juillet de novembre sur notre comparateur de voyage en autocar pour les dix lignes de car les plus populaires. La méthode est simple : comparer les prix des billets pour des réservations de dernière minute et des réservations deux semaines en avance et en tirer des conclusions.

Prendre le bus reste pas cher

Dans certains des articles que nous avons déjà publiés, nous évoquions la possibilité d'une montée des prix des billets de bus avec la diminution de la concurrence sur le marché de l'autocar. En effet, lorsque vous trouvez des billet de bus à un prix particulièrement bas, il s'agit souvent de tarifs temporaires, par exemple de prix attractifs pour lancer une nouvelle ligne de car. Nous étions ainsi les premiers surpris lors de la découverte des prix ci-dessous : les prix des billets de bus restent stables jusqu'à aujourd'hui.

Nous souhaitions par la même occasion vérifier si l'adage « réserver plus tôt pour payer moins cher » se vérifiait toujours pour les voyages en autocar. Et encore une fois, les chiffres sont plutôt surprenants.

le bus est-il vraiment pas cher
© Busradar.fr

augmentation du prix du bus
© Busradar.fr

le prix du car augmente-t-il
© Busradar.fr

car Macron toujours pas cher
© Busradar.fr

Diminution des tarifs pour les réservations de dernière minute

On observe une quasi similarité entre les prix des billets réservés en avance et ceux réservés en dernière minute, ce qui n'était absolument pas le cas auparavant. Nous pouvions parfois des prix de bus multipliés en dernière minute !

Cette similarité est observable pour le mois de juillet tout comme pour le mois de novembre. Nous vous avons souvent conseillé systématiquement de réserver en avance pour payer votre billet de bus deux à trois fois moins cher – et nous continuerons à le faire (rien que pour s'assurer une place pour le trajet de car désiré). Mais réserver longtemps en avance n'est désormais plus un absolu pour faire des économies en ce qui concerne les voyages en autocar.

La principale raison de ce changement d'attitude des autocaristes est la disparition de Megabus du marché français de l'autocar. Megabus proposait des tarifs progressifs : plus vous réserviez en avance, moins vous payiez cher (en fonction du nombre de places restantes dans le car). La concurrence était ainsi obligée de suivre ce modèle pour rester compétitive sur les trajets où Megabus était présent. Des montées de prix de dernière minute peuvent aujourd'hui encore être attendues en dernière minute, mais elles seront beaucoup moins systématiques qu'auparavant.

Les tarifs restent les mêmes pour cette fin d'année

Quant à la comparaison des prix du bus pour les mois de juillet et novembre, bonne nouvelle : la disparition de deux autocaristes ne semblent pas engendrer de montée des prix des billets de bus pour le moment. Au contraire, les prix pour l'autocar diminuent même pour certains trajets, comme par exemple les trajets de bus Caen - Paris ou encore les voyages en car entre Paris et Marseille. La concurrence entre les autocaristes est donc toujours aussi rude avec trois acteurs sur le marché. Et vous, les voyageurs, pouvez vous en réjouir ! Voyager en autocar en France est particulièrement bon marché en comparaison à nos pays voisins.

Voyager en bus reste le moyen de transport le plus low cost. Et Busradar.fr reste la plateforme où vous trouverez les billets de bus les moins chers pour le trajet en France que vous recherchez !

voyager en autocar Macron pas cher
© depositphotos.com

Créé le 05/01/2017
Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×